HistoireLes armoiries

Blason officiel

Le blason officiel de Monein est : « de sinople¹ au chef chevronné d’or et de sable de quatre pièces ».

Ce blason est enregistré dans L’Armorial Général de France, Vol 3 : Béarn, dressé en vertu de l’édit de novembre 1696 par Charles d’Hozier, juge d’armes et généalogiste du Roi.

(Bibliothèque Nationale de France Mss fr.32230 page 73)

Origine de l'héraldique

L’héraldique est probablement  née au début du XIIe siècle ; elle est le fruit de l'évolution de l'équipement militaire entre la fin du XIe siècle et le début du XIIe siècle. A cette époque les chevaliers commencent à se couvrir progressivement tout le corps d’une cotte de mailles et se protéger d’un écu allongé. L'élément militaire décisif est le heaume : devenu complètement cylindrique vers 1210-1220, il couvre tout le visage, et rend méconnaissable les combattants.
Comment, désormais, reconnaître les amis des ennemis ?
Pour résoudre le problème, les combattants décident d'utiliser des motifs qu'ils peignent sur leurs boucliers, qui progressivement deviennent personnels et répondent à des règles strictes, fin du XII° début XIII°. Petit à petit  les signes collectifs issus de la bannière deviennent familiaux.
Plus encore que par le biais des combats, les armoiries se généralisent dans le monde des combattants à travers les tournois, qui apparaissent entre Loire et Meuse dès la seconde moitié du XIIe siècle et qui se répandent ensuite largement sur tout le territoire.

Origine du blason de Monein

Nous sommes en 1696. Les affaires financières de la France, en guerre en ce moment, ne sont pas bonnes. Sous prétexte de dresser un Armorial pour conserver la trace des armes existantes, le roi Louis XIV lève en fait  un nouvel impôt qui concerne un grand nombre de personnes :  « les maisons et familles du royaume, celles des provinces, villes, seigneureries, éveschez, chapitres et abbayes, prieurez, » etc (édit du 20 novembre 1696) doivent présenter leur armoirie dans des bureaux établis à cet effet pour y être vérifiées, contre paiement d’une taxe de 20 à 300 livres (50, pour Monein).
Certaines personnes, par patriotisme ou vanité, répondent aussitôt. Mais beaucoup, comme la ville de Monein,  se font tirer l’oreille.On déclare même, ici,  ne pas posséder de blason. Il en fut donc attribué un, devant être obligatoirement déclaré sous peine de fortes amendes. C’est ainsi que Monein eut un nouveau blason…car il en existait bien un.
Il est probable aussi que le premier magistrat de la ville dût aussi satisfaire à ses obligations, car on trouve à la même page du livre celui du Maire, Jean Pierre Ducos.

de gueule (1) à trois coqs d'or

L'ancien blason

Nous ne savons pas à quand remonte l’origine de ce blason ; XIV° ou XV° siècle, peut-être, au moment où la ville est une des plus importantes du Béarn.
Sa découverte remonte à la première moitié du XX° siècle, car elle est signalée dans le journal de la IV° République du lundi 15 août 1949. (Archives des Pyrénées Atlantiques U 565/20).

Des actes notariés réclamés par un habitant « de la marque de Trouilh » laissent apparaître, sur fond argent, un monde et une croix bleus, ce qui se traduit en terme héraldique :  « d’argent au monde d’azur sommé d’une Croix du même. »

Nota

1 : nom des couleurs

Mairie de Monein - Place Henri Lacabanne 64360 Monein - Tél. : +33(0)5 59 21 30 06 Contact

Du lundi au jeudi : de 8h30 à 12h00 et de 14h00 à 17h30
Le vendredi : de 8h30 à 12h00 et de 14h00 à 17h00